Étude en parallèle du concours

bonjour
Y a t il parmi vous des personnes qui ont en parallèle du concours suivi des études en cas d échec du concours (ou autre )
Merci

Je ne sais pas trop si je vais répondre à ta question, mais personnellement j’ai passé les tests écrits le 3 avril et la visite médicale le 8 août, je suis donc en attente d’une date pour rentrer en école. Mais du coup je suis en licence STAPS en attendant de rentrer.

Salut,

Je n’ai pas tout à fait saisi le sens de ta question mais bon pour mon part, j’étais en master II quand j’ai passé le concours SOG 1 de mars 2018 et je l’ai reussi !!

En faite vu que entre le concours de sog et l entrée en école y’a grave du temps je me demande si des gens ont suivi la même année des études genre la fac et en même temps travailler pour le concours au cas ou il le rateriai
En tout cas bravo pour ta réussite :wink:

merci zaza d avoir répondu peut tu m en dire plus sur cette année ou ta mélangée étude et gendarmerie, si il ta fallut énormément travaille ?
As tu pu te libérer facilement pour le concours et ce qui s en suit ?

En fait moi j’ai passé le concours de GAV APJA. Après m’être inscrite sur le site de la gendarmerie, j’ai été convoqué pour un entretien avec un gendarme dans une gendarmerie. Tout ce que la gendarme m’a dit lors de cet entretien, je le savais déjà vu que je m’étais bien renseignée auparavant. A ce moment la j’étais vers la fin de ma L2 STAPS.
Suite à l’entretien qui a été favorable, j’ai acheté un livre pour me préparer et j’ai eu 1 mois pour réviser.
Dans ce livre il y avait des exercices pour m’entraîner sur les épreuves du test écrit, je me suis pas mal renseignée également sur internet, et j’ai aussi préparé à l’avance ma lettre de motivation que j’ai apprise par coeur.
Je faisais ça quand j’avais du temps entre mes cours.
Puis le jour J des tests (le 3 avril) je suis allée à la gendarmerie où je passé le concours. J’ai eu un mot par la gendarmerie, pour justifier mon absence aux cours que je loupais ce jour là.
Par la suite, j’ai continué mes études et examens de ma licence 2, et le délai d’attente pour les résultats de la gendarmerie me semblait vraiment long. J’ai reçu un appel le 27 juillet, pour me dire que j’étais convoquée à la visite médicale le 8 août. J’y sui allée et je suis donc apte pour rentrée en école.
On m’a dit que le délai d’attente pouvait être long avant d’avoir une date d’incorporation, et vu que je pouvais très bien avoir loupé les tests quand j’étais en attente de la convocation à la visite médicale, pendant les vacances je me suis quand même inscrite pour continuer ma licence. Du coup là, je suis toujours en études en attendant la date d’incorporation.
En licence STAPS j’ai pas mal de sports, et je me suis aussi inscrite à la salle de sport il n’y a pas longtemps, afin d’avoir une préparation physique pour la gendarmerie.
Je continue d’apprendre des choses en licence, mais j’ai vraiment hâte de changer de vie peu importe si je ne termine pas cette licence, j’aimerais simplement rentrer en école et faire ce que je veux pour accéder à mon métier.
Voilà j’espère avoir répondu à tes questions. :wink:

1 « J'aime »

Il est préférable d’avoir quelque chose à coté en cas d’échec . Alors bien sur , je souhaite à tous le monde de réussir mais la visite médicale peut malheureusement tout casser . Personnellement je suis actuellement en CDD (Conseiller en entreprise) en attendant ma réponse (3 mois et demi maintenant) .

1 « J'aime »

Perso j’ai passer le concours le 28 juin et pendant ce temps j’ai travailler en saison, jusqu’en septembre, je vient de passer l’entretien complémentaire , j’attend la réponse et je travail en même temps.
Pour ma part je trouve sa mieux sa occupe l’esprit pendant l’attente , ça évite de rien faire en cas d’échec et je pense que sais plutôt bien vue de travailler. Même si mon boulot n’est pas physique au moins je reste en mouvement, je me lève tout les matins etc…

2 « J'aime »

Merci pour ces réponses
Tu faisais quelle étude en staps ? Pas trop dur de réussir a suivre des études quand on sait que si on est prit on va les quitter ? :grinning:
Merci en tout cas :relaxed:

1 « J'aime »

Moi aussi je travaille en attendant .

J’ai pris la filière Education et motricité parce qu’au départ je voulais faire prof d’EPS, quand j’ai vu que ce n’était pas un métier pour moi, j’ai passé le concours de gendarmerie.
Je trouve qu’on apprend pas mal de choses dans cette filière mais je pense que j’aurais du prendre la filière entraînement par rapport à la gendarmerie et surtout à la charge de travail à fournir. Je trouve qu’en éducation et motricité la charge de travail est trop importante, et ils nous mettent la pression pour le concours du CAPEPS qui est après la licence, que je ne vais même pas passer, vu que je ne veux pas faire prof d’EPS :sweat_smile:
Après c’est normal la charge de travail et la pression qu’ils nous mettent vu que le nombre de places pour devenir prof d’EPS. Elles ne sont pas pas importantes.
Le fait de ne pas finir cette licence ne me gêne pas en fait. Parce que d’accord c’est toujours bien d’avoir des diplômes et tout ça, mais ce n’est pas dans cette branche de métier que je veux travailler.

1 « J'aime »