Jours d’arrêts pour concours sous off

Bonjour ou bonsoir,
Voilà je suis actuellement GAV et je passe le concours sous officier sauf que j’ai un petit soucis…
En effet je me suis pris 10 jours d’arrêts en juillet 2019 et je voulais savoir est-ce que au concours interne ils prennent cela en compte ? (je pense que oui), et est-ce que mes chances de me faire recaler sont pratiquement sûrs ?
J’attends vos réponses
Merci :blush:

Bonjour,

Beaucoup de GAV prennent des jours d’arrêts pour des erreurs durant leur carrière.

Cela va te pénaliser mais pas tant que ça, met en avant que tu as su rebondir après la sanction et que tu en as tirer des leçons. Soit mature et ne cache rien au Jury, ils le savent ne t’inquiète pas.

Une amie GAV avait prit des jours d’arrêts et à quand même été reçu au concours avec un super classement.

Bon Courage à toi

Bonjour à toi,
Je te remercie beaucoup de ta réponse, car je te cache pas que je stressais beaucoup sur la question…
Passe une bonne journée et un très bon week-end :blush:

1 « J'aime »

Et surtout pas de mensonges :wink: j’ai vu des mecs à arriver au concours externe et dire « J’ai pas révisé les connaissances pro, je ne vais pas leur dire que je suis gav comme ça ils ne m’en posent pas »

Sauf qu’ils étaient déjà au courant, dès lors qu’il est rentré et qu’il ne s’est pas mit au garde à vous c’était terminé pour lui…

2 « J'aime »

il y a des candidats GAV qui ont passé le concours que ce soit en externe ou en interne qui avait pris des jours d’arrêts et qui ont réussi le concours et certains ont reçu quelques jours après la parution de la décision des admis une lettre en recommandé pour annuler leur concours suite « inaptitude moralité » en fonction du motif des jours d’arrêt.

1 « J'aime »

C’est sûr qu’il y a une différence entre des jours d’arrêt « automatiques » et des jours d’arrêt à cause d’une faute.

Bonjour,
Quelles sont les raisons pour lesquelles on peut avoir des jours d’arrêt ? Quelle est la différence entre jours d’arrêt automatiques et ceux pour faute?

Chaque situation est différente, cela dépends surtout de la hiérarchie.
Mais qu’on soit d’accord, la Gendarmerie elle-même a reconnu qu’il y avait un peu trop de sanctions distribuées par rapport aux faits.

Mais on peut très bien imaginer des jours d’arrêt pour la perte ou le dommage d’un objet, même involontairement.
Après si on commet volontairement une faute, c’est autre chose…

C’est cela que j’entends par jours d’arrêt « parce que c’est comme ça » et « parce que tu l’as mérité ».