Préavis, incorporation école

Bonjour,

Je vous explique ma situation.
J’ai reçu ma convocation pour mon incorporation à l’école de Chaumont le 17 janvier. ( parfait 1h30 de chez moi ).

J’ai donc démissionné dès réception de la convocation avec un préavis de 2 mois. Cependant mon préavis doit se terminer le 8 février.

Mon patron est au courant depuis juin de la réussite de mon concours.

Il attendait que je reçois ma convocation pour chercher quelqu’un vu que j’ai deux mois de préavis. Une fois annoncé le délai, il est surpris et me dis que j’ai 2 mois de préavis et qu’il ne sait pas si il peut me libérer.

Quoi qu’il arrive je ferais mon incorporation au sein de l’école de Chaumont le 17.

Qu’est ce que je risque ?

Absolument rien du tout. Au pire tu es licencié pour abandon de poste… ne t’inquiètes pas. Il veut pas comprendre tant pis pour lui tu as été correct de ton côté.

1 « J'aime »

Tout à fait d’accord avec Guillaume, de plus légalement il à tout à fait la possibilité de réduire le préavis si vous êtes tous les deux d’accord. Il faut qu’il se dépêche de trouver quelqu’un et tout le monde sera content.

1 « J'aime »

Surtout que si il est correct et qu’il anticipe le recrutement de ton remplaçant, tu pourras le former.

Bonjour,

Tu ne risques absolument rien.

Dans le principe, la durée du préavis pour une démission est définie soit par la loi, soit par la convention collective de ta branche, soit par les usages (locaux ou professionnels).
Il faut savoir que beaucoup d’employeurs fixent une durée de préavis souvent supérieure à ce qui est prévu par la convention collective : ça n’a pas de valeur, la convention collective fixe les règles.

Le code du travail prévoit que la durée du préavis ne peut pas être inférieure à 1 mois la 1ère année de présence dans l’entreprise, à 2 mois la 2ème année et 3 mois au-delà.

Tu n’es pas obligé d’effectuer la totalité du préavis, si ton patron est d’accord. Il te suffit d’en faire la demande (écrite ou orale, je te conseille la voie écrite en LRAR).
Tu peux aussi conclure toutes sortes d’accord avec ton patron, comme de poser tes congés payés en fin de préavis (ça permet de le raccourcir en quelque sorte, et ton patron n’a plus à te verser les indemnités liées aux congés payés non pris).

2 « J'aime »