Rapprochement de conjoint GAV

Bonjour à tous !
Petite question. Je suis GAV et mon conjoint vient d’être affecté lui aussi en GAV. Nous sommes pacsés et avons un chien de deux ans (que nous avons adopté avant d’entrer en gendarmerie). Il est affecté pas loin de moi, sur la même compagnie et à 30 minutes, donc ça, c’est génial.
Mais le problème reste notre chien… Étant GAV, nous n’avons tous les deux pas le droit d’amener notre toutou dans nos logements de fonction. Mais nous risquons fort de nous retrouver PAM en même temps ! Comment leur faire entendre raison et nous laisser prendre notre chien seulement les jours où nous sommes PAM ? (Nous avons un logement extérieur également, mais laisser notre chien seul plus de 24h ce n’est pas possible !)
Dans le cas échéant, pourrions nous faire un rapprochement de conjoint pour qu’il intègre la brigade fille afin que nous ayons des jours de PAM différents et donc pouvoir gérer la garde de notre chien ?

Merci à ceux qui vont me lire et prendront le temps de me répondre

1 « J'aime »

Bonjour,

Façon en GAV malgré un rapprochement de conjoint vous aurez pas un logement juste pour vous deux en faite (un logement sog en soi) donc la question du chien n’est pas résolue.

Déjà il faut être patient en unité pour tout, les sous of et les officiers ne vous connaissent pas et dès le début il ne vont vous pas vous accordez des droits aussi facilement, car oui c’est sous accord et à son bon vouloir car du CCB ou CB de la présence d’un animal de compagnie dans l’appartement GAV, car d’après les textes c’est interdit car c’est un logement de service. Sachez que si un autre GAV du logement refuse la présence du chien n’allez même pas voir la hiérarchie cela sera refusé et le GAV saisira le conseil concertation d’office.

Sachez que des étudiantes ou étudiants ou même des jeunes vont de la garde chien ça vous coûtera moins cher en terme de temps et d’implication que de négocier un rapprochement de conjoint ou encore de batailler avec la hiérarchie.

Il ne vous reste qu’à passé sous officier et vous n’aurez plus aucun problème par rapport à ça !

Voilà j’espère avoir aidé !

Oui ça je sais bien, ça fait un an que je suis dans l’institution, étant GAV on a pas mal de contraintes par rapport aux sous off c’est clair, surtout quand avant d’être GA on avait déjà une vie (parce que outre le chien, on avait déjà un grand appartement bien meublé, donc même si nous n’aurions pas eu de toutou, on aurait été embêtés pour nos meubles / et hors de questions de ramener mes beaux meubles en brigade dans un logement en collocation !).
Bon pour l’instant, ce que l’on fait c’est qu’on pose nos week-ends différemment. En outre, on se voit tous les deux environs 4/5 fois par semaine, le soir. Mais au moins nous ne sommes pas embêtés pour la garde du chien. Si vraiment on a un PAM simultané, on fait garder notre chien par quelqu’un d’autre, mais pour l’instant nous avons réussi à nous débrouiller. On profite pour se voir « en famille » pendant nos perms du coup :grin:
Et pour le sous-off, bien sûr que ce sera plus simple, j’ai hâte d’y être. J’ai obtenu l’écrit, plus qu’à passer le sport et l’oral. Le temps de l’école, mon gros loup ira chez mes parents, on a convenu comme ça depuis longtemps. Mais c’est vrai que tant que je n’y suis pas, j’ai envie de pouvoir le voir régulièrement mon trésor. Y’a plus qu’à carburer pour obtenir le concours :grin:
Merci de ta réponse camarade !