Devenir Officier de réserve

Bonjour,
Titulaire d’un Master 2 en droit et actuellement en CDI dans le privé, je souhaite savoir s’il est possible de candidater directement pour un grade d’officier de réserve ? Preneur d’un retour d’expériences sur le sujet.
Bien cordialement,

Bonjour,
Pour être officier de réserve, tu dois effectuer une PMG. Et durant celle-ci tu seras évaluer, et à la fin sur tes résultats et appréciation, on peut te proposer la formation officier.

Merci beaucoup pour la réponse claire et précise. Ceci vaut également, je le suppose pour le grade de sous-officier ?

Le grade de sous-officier dépend de ton ancienneté ect… un ami a mit 5 ans à l’avoir. :wink:

Jusque là nous sommes d’accord, tous les réservistes issus du civil passent par une PMG ou une FORT, et sortent au grade de 2ème classe.

Un avis est donné sur la capacité à occuper un poste d’officier.

A ma connaissance non.
C’est au bout de plusieurs années de candidature officier que le commandement acceptera peut-être d’envoyer le candidat au PEOR.

Ça dépend, parfois voir souvent c’est plus rapide et plus simple de devenir sous-officier.
Le quota n’est pas le même mais il faut passer par chaque grade de militaire du rang avant.

3 « J'aime »

Durant ma PMG, à la vieille du dernier jour, nous avons eu un entretien individuelle avec une fiche. Et des cases sont cochées avec un avis des sous-officier et officier de réserve présent.
Et une des case est celle pour parvenir à etre officier. Des camarades sont placés sur la prochaine (principalement ceux en droit…).
Ça peut changer en fonction des régions ?

On te dit : « T’as pas encore fait de jours mais direction le PEOR ? » :man_shrugging:
Ça me surprendra toujours…

Chaque région fait un peu à sa sauce, mais normalement il faut candidater pour le PEOR, puis la hiérarchie évalue la capacité à commander, avant d’en choisir 1 ou 2 seulement.

1 « J'aime »

Bonjour,

Dans « l’ancien temps » (Service National), une grosse part du recrutement des officiers du contingent suivait la voie « classique » Préparation Militaire Supérieure puis Ecole des Officiers de Réserve (l’EORAA à Evreux dans mon cas).
L’avantage est que, une fois la PMS réussie, on savait que l’incorporation débutait directement aux EOR.

Mais une petite fraction était issue des classes et enchainait les PEOR (à Evreux toujours pour l’AA) directement après les classes. Les effectifs dépendaient des projections des besoins de chaque Corps en terme de nombre d’Aspirants.

Le parcours de formation était globalement aussi long dans les deux cas, la grosse différence étant que la PMS se faisait hors Service, donc on servait un mois de plus au global :slight_smile:
Mais surtout, la formation était exactement la même au global : même école, mêmes cours, mêmes instructeurs.

Du coup le PEOR direct après la PMG ne me semble pas choquant si les besoins le justifient. Et dans tous les cas, la capacité à commander est décelable durant les classe/PMG

Les PMS « Officier » existent dans les 3 armées.
Sans doute ont-ils toujours ce besoin, mais il n’y a plus un grand nombre d’appelés à encadrer.

En Gendarmerie pas besoin d’officiers formés en 1 mois 1/2 à 2 mois (PMG+PEOR cumulés).
Des candidats au PEOR il y en a déjà beaucoup parmi les réservistes.

Le système est très simple, même s’il ne plaît pas à un certain nombre de personnes ayant un diplôme du supérieur.

La Gendarmerie a avant tout besoin d’encadrants avec de l’expérience.

Tout le monde fait ses preuves comme militaire du rang / sous-officier, ensuite c’est au mérite.

1 « J'aime »

Ce que tu décris est un bon système et ça a du sens.
J’essaie surtout de comprendre pourquoi une région peut mettre en place un système différent.

Tu as raison sur le fait que l’essentiel des OC étaient là pour encadrer les appelés. J’ai eu la chance de faire plein d’autres choses que ça. Certes l’AA a investi sur ma formation, qui a duré sensiblement plus longtemps que les EOR, mais la contrepartie de mon côté était de poursuivre avec un ESR, c’était juste logique et normal. (Et j’espère que j’ai été un bon chef de section et un bon opérateur terrain).

Intéressant le nombre de candidats en attente de place/possibilité d’accéder au PEOR.

Les PEOR se font en école au niveau national, ou chaque région gère ?

Il y a une trentaine de places pour 1 session par an, uniquement au niveau national (à l’EOGN).

Chaque région sélectionne ses candidats, puis une sélection nationale est faite.
Au bout c’est de 0 à 3 candidats sélectionnés par région.

La plupart de ceux qui ont envie de devenir cadre supérieur en réserve et sont disponibles sur le temps de la formation candidatent. :man_shrugging:

D’accord. Effectivement ça fait peu !
Merci :wink:

1 « J'aime »

Tu comprends mieux pourquoi une expérience est demandée, sinon c’est juste au regard de 2 semaines de formation…
Comme c’est un investissement et que chaque région n’en a que peu par an, c’est deux raison de faire attention.

1 « J'aime »