Etre femme et gendarme (vie de couple, enfants)

Bonjour, je m’apprête à intégrer l’école SOG (je ne sais pas encore laquelle) et de plus en plus de doutes m’envahissent concernant ma vie de couple et de famille.
J’aimerais pouvoir être rassurée par une femme qui est/a été gendarme et qui a réussi a maintenir son couple et à avoir des enfants tout en gérant son emploi du temps. J’ai besoin de savoir que c’est possible :wink:
Merci d’avance

Bonjour,

Alors perso ça me concerne pas, mais de ce que je peux entendre de mes camarades (féminins), c’est que avant tout ça va dépendre de ton affection…
Si tu tombes dans une brigade qui bouge, très sincèrement ça sera compliqué à gérer, car tu seras jamais chez toi à 18h… certaines personnes le vivent bien d’autre non …
Après si tu tombes dans une brigade tranquille ça sera largement plus simple à gérer, il y aura toujours des moments plus difficiles pour s’organiser ect, mais bon pas plus que dans d’autre métier au final…

1 « J'aime »

Alors, je ne suis pas une femme.
Ceci étant dit, j’ai une épouse et deux enfants.

Je suis entré en ESOG alors que Madame entrait en école d’infirmière pour 3 ans. Elle a géré les gamins, sa première année, seule.
A mon affectation, elle a été mutée d’école près de mon unité, elle a terminé ses études, décroché son DE et est maintenant infirmière avec des horaires décalés : travail en 12h, 3 jours par semaine, heures supplémentaires, travail les week-ends et jours fériés, les nuits… bref, un emploi du temps aussi éclaté qu’un gendarme :slight_smile:

Hé bien on s’en sort. Ca demande un peu d’organisation, des concessions, quelques sacrifices (encore que…) mais ça fonctionne.
L’âge des enfants entre en ligne de compte aussi, car c’est certain que c’est plus simple quand ils sont un minimum autonomes.

A savoir : avec la gendarmerie, on a accès à certaines aides à la garde, notamment pour les gardes en horaires atypiques. Ca dépanne pas mal.

3 « J'aime »

Super merci en tout cas ça rassure un peu :grin:

1 « J'aime »

Et ta femme a bien accepté tes horaires, ton rythme de travail, la vie en caserne ?

Alors… les horaires et le rythme de travail, comme je venais de la restauration, elle s’y est vite fait x) dans une COB à l’activité moyenne, je me retrouve avec un volume horaire nettement inférieur à celui que j’avais dans le civil !

La vie en caserne, ma foi, on est en pavillons individuels avec jardins, donc y a largement pire. La brigade entièrement clôturée est super rassurante quand les enfants vont jouer dehors… franchement on se plaint pas :wink:

Après c’est variable hein, si tu tombes dans une BTA à 40 militaires, ça sera des appartements, ça ressemblera à une mini cité, mais l’organisation d’une BTA est plus propice à s’organiser qu’en COB (parce que tu as davantage de personnels sur place, donc moins sujet aux changements de service de dernière minute)

2 « J'aime »

Vieux topic.

Je suis fille de gendarme ( et gendarme ), ma mere a quitté sa région pour rejoindre mon père, cela fait maintenant 30 ans qu’elle vit en gendarmerie et 2 enfants ( ma soeur et moi ), mon père a fait 3 brigades dont 2 ( dont celle actuellement ) bougeant énormément jusqu’à parfois se croiser seulement pendant plusieurs jours.
Elle savait à quoi s’attendre et cela ne l’a jamais dérangé, ni ma soeur, ni moi non plus vu que nous sommes également en gendarmerie :rofl:.

Si l’autre sait parfaitement à quoi s’attendre, il n’y a pas de soucis :slightly_smiling_face: