Expérimentation du gendarme réserviste patrouilleur (GRP)

Publié à l'origine sur : Expérimentation du gendarme réserviste patrouilleur (GRP) - G comme Gendarme

En 2023, le groupement de gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques a expérimenté le dispositif de « gendarmerie réserviste patrouilleur ». Cette expérimentation est étendue au groupement de Charente-Maritime d’après une Note-express du 27 février 2024 issue de la direction générale de la gendarmerie nationale. De quoi s’agit-il ? Concrètement, le GRP est un réserviste de la gendarmerie…

4 « J'aime »

Je suis abasourdi par ce projet.
Pour en avoir parlé avec plusieurs camarades d’actives, dont certains AMIP/MIP et/ou affectés/issus d’unités d’intervention, c’est en contradiction avec plusieurs fondamentaux de l’IP.
Sans parler des principes élémentaires de sécurité qui posent problème par simple bon sens…

2 « J'aime »

Je crois qu’en effet, tout le monde reste sans voix :sweat_smile:

Comme tu le dis, en totale contradiction avec ce qu’on nous dit habituellement…

Quand on voit certains réservistes qui pensent être des cow-boys…

2 « J'aime »

C’est vrai aussi des actives, Pauline :wink:

Même si je comprends l’objectif, et que j’imagine que des garde-fous seront mis en place pour éviter les cow-boys justement, je suis plus que mitigé également, et ce pour au moins 3 raisons :

  • avoir de l’armement chez soi est une contrainte et cela peut être un risque pour ses enfants ou ses proches. Tout licencié FF Tir ou chasseur le sait, mais tous les réservistes ne sont pas licenciés. Et il y a une différence entre avoir une arme en patrouille et une arme chez soi,

  • avoir de l’armement chez soi peut attirer les cambriolages ciblés (ou home jacking) …

  • et surtout, on m’a toujours appris que l’unité élémentaire à l’armée est le binôme. Dans la théorie, ce GRP serait envoyé sur des missions jugées sans risque. Mais la théorie s’emmêle souvent quand la pratique s’en mêle … Et quid de bandes organisées qui profiteraient de ce système pour attirer un camarade dans un guet-apens ?

2 « J'aime »

Il reste un minorité et heureusement !
Personnellement je suis réserviste et je suis pas tout à fait pour, car la FORT n’est pas assez formateur pour pouvoir intervenir tout seul et de plus c’est contraire à ce que l’on nous dit lors de notre formation, intervenir seul est interdit !
Si cela est le besoins urgent de la gendarmerie, les réservistes volontaire devrait avoir des temps de formation supplémentaire et plus complet.

2 « J'aime »