Marque d'automutilation

Bonjours, j’ai quelques cicatrices que je me suis fais moi-même quand je n’allais pas très bien il y a quelques années et j’aimerais savoir si je peux quand même essayer d’integrer la gendarmerie et si je dois consulter un psychologue pour attester que je suis capable de devenir gendarme ?
Merci :wink:

1 « J'aime »

Bonjour, je vous conseille sincèrement d’aller voir un psychologue, le métier de Sous-off n’est pas facile et demande un niveau psychologique stable. Toute fois commencer par Gendarme Adjoint Volontaire peut être une première alternative pour vous faire un avis sur la Gendarmerie et ainsi préparer votre concours de SOG (ce n’est que mon avis).

D’accord merci mais je me demandais plus si lors de la visite médicale ça poserai problème ? Parce que maintenant c’est loin derrière moi et je vais très bien mentalement. Et j’ai vu que le médecin pouvait mettre inapte temporairement le temps d’aller voir un psychologue mais du coup est-ce que si je vais chez un psychologue avant la visite médicale ça m’évitera de perdre du temps et être apte directement ?

J’ai le même problème, sauf qu’en plus ma dépression est plus récente, pour l’instant je ne me présente que pour la réserve le temps de finir mes études, mais je vais quand même demander préventivement une attestation du psychiatre et du psychologue qui m’avaient suivi et soutenu dans mon projet pour la gendarmerie après la fin de ma dépression.

Honnêtement pour la dépression je ne vous conseille pas d’en parler vous risquez fortement d’être inapte. Si vous êtes guéri, il n’y a aucun moyen de le savoir.

Pour l’automutilation je ne sais pas trop quoi penser et te conseiller. En ce qui concerne un éventuel certificat je te conseille fortement de consulter un psychiatre car il est médecin, pas le psychologue.

1 « J'aime »

Le plus embêtant sera les marques d’automutilation dans mon cas, et elles sont assez visibles, je suppose que le médecin de la vm fera facilement le lien avec une dépression. Je pense que le mieux sera donc d’espérer qu’un certificat du psychiatre le convainque que je suis apte

1 « J'aime »

Si vous parlez de dépression à mon avis vous risquez d’être inapte.

1 « J'aime »

Je pense aussi, mais le sujet va être compliqué à éviter à cause des marques d’automutilation

La visite médicale est la même pour la réserve que pour l’active. Si les marques sont clairement visibles et témoignent d’une auto-mutilation évidente, vous serez inapte définitif. Beaucoup de personnes évoquent des problèmes de depression lors de l’entretien psy pour le sog et sont également en liste rouge par la suite. ( et de manière permanente )

Ce n’est pas pour punir, mais seulement pour protéger les candidats et également la population. Etre sur la voie publique avec un PSA implique une bonne condition psy.

1 « J'aime »

Je dois donc comprendre que même si condition psy s’est grandement améliorée, ça n’est pas pris en compte?

Je pense oui. Les médecins militaires ne sont pas là pour rigoler. Il y a assez de prétendants, si un critère ne colle pas ils passent au suivant. Et comme le dit @Anto33 , ce n’est pas pour embêter les personnes mais les protéger, eux et les citoyens.

Bon bah je (re) tenterai ma chance quand-même, qui ne tente rien n’a rien de toute façon

Bonjour, dans votre cas, à moins que vous n’ayez fait l’objet d’une hospitalisation pour ce passage difficile, rien ne vous interdit de vous porter candidat.

Omettre n’est pas mentir.
Donc à moins qu’on ne vous pose la question, vous n’êtes pas obligé d’en parler.

Et aller voir un spécialiste civil, ne sera que pour votre propre bien être.

En cas de doute à la visite médicale gendarmerie, vous aurez le droit à une visite chez un spécialiste militaire qui statuera sur votre cas après consultation.

J’ai moi même eu droit à une telle consultation suite à un accident de service en tant que GAV. Cela ne m’a pas empêché de retrouver une aptitude complète au service, faire de la réserve une fois civil, et de réussir le concours sous-off en 2020. :wink:

Ne perdez pas espoir. Et allez de l’avant. C’est le plus important. :slight_smile:

4 « J'aime »

Merci beaucoup! Dans tous les cas, j’ai déjà prévu ce que je ferais dans le cas ou ma candidature ne serait pas retenue, donc dans cette hypothèse, je ne serais pas pris au dépourvu, de plus, je compte passer le concours sog de 2023, donc cela me laisse encore du temps pour réfléchir et pour que les marques s’atténuent.

Et puis, qui sait, d’ici deux ans, peut-être que du fait de mes études actuelles je découvrirai une autre voie et abandonnerai mon projet principal qu’est la gendarmerie.

De toutes façons, seul l’avenir me dira si j’ai ma place en gendarmerie, donc rien ne sert de m’en faire avant d’arriver à la vm :slightly_smiling_face:

2 « J'aime »

Bon courage pour la suite. :wink:

1 « J'aime »