Questions sur les concours et le métier de gendarme en général

Bonjour,

J’ai 25 ans et je me suis inscrit au concours SOG de septembre 2024. Après quelques années dans un domaine complètement différent, j’ai décidé de changer de voie pour un métier plus dynamique et au quotidien varié.

Seulement, je me pose encore quelques questions et j’espère que certains d’entre vous pourront m’apporter des éléments de réponse.

  1. J’ai un bac +5 et j’hésite entre le concours d’officier et le concours de sous-officier. Ma motivation n’est pas le niveau du concours mais le métier qui pourra le plus me convenir par la suite. J’ai bien l’impression que l’officier passe peu de temps sur le terrain, contrairement au sous-officier, mais les différents témoignages que j’ai obtenus jusque-là se contredisent. Quel est le quotidien réel des deux métiers ?
  • Que fait concrètement un gendarme en départementale ou en mobile ? (je ne suis pas vraiment intéressé par la garde républicaine)

  • On parle d’officier sur le terrain ? Mythe ou réalité ?

  • Quels sont selon vous les avantages et les inconvénients à prendre en compte pour chacun des deux métiers ?

  1. Concernant le statut :

a) Je n’ai pas réussi à trouver d’information solide quant à la solde du gendarme en sortie d’école de sous-officier. Le site officiel de la gendarmerie mentionne 2145 euros nets. Qu’en est-il réellement et comment cela évolue-t-il ?

b) J’ai entendu dire que les 9 semaines de congés payés étaient un mythe, et qu’en réalité, on ne les prenait pas. Que pouvez-vous me dire à ce sujet ?

  1. Pour finir, je suis un homme homosexuel. Même si je n’ai aucune revendication sinon qu’on me laisse tranquille, je n’ai plus vocation à vivre caché. Je ne souhaite rien crier sur tous les toits, mais dans une conversation banale, quand les camarades de promo apprendront ça, pensez-vous que cela puisse-être un problème ? J’ai bien compris que la gendarmerie se veut de plus en plus moderne et que le harcèlement n’est officiellement pas toléré, mais je ne suis pas complètement naïf.

Je ne souhaite que des réponses franches à cette question, soit à partir de votre opinion personnelle sur la question, ou encore mieux, à partir de votre expérience en école/sur le terrain.

Voilà, ça fait déjà pas mal d’interrogations. Merci d’avance à ceux qui prendront le temps de me répondre.

1 « J'aime »

Salut,

Bon y’a des sujets pas mal étayés sur des sujets que tu évoques, tu pourras les retrouver par toi même sur le forum.

Pour la question OFFICIER / SOUS OFFICIER. Ça dépend principalement de l’affectation. Déjà il faut savoir que pour les officiers (voie universitaire ou semi direct) tu auras minimum une affectation à la Direction Générale, ça signifie grosso modo dans un bureau, pendant 4 ans.
En dehors de ça, si tu es officier en mobile, notamment lieutenant commandant de peloton, quand ton peloton/escadron est sur le terrain, tu y seras aussi. Tout comme quand l’escadron sera au dépôt, tu seras au dépôt.
Enfin en gendarmerie départementale, au grade de lieutenant, voire capitaine pour une grosse unité, tu seras commandant de brigade « ou PSIG par exemple). Tu seras « ton propre chef » donc tu pourras sortir si tu le souhaites, maintenant tes missions et la charge de travail te feront à 90% rester au bureau (planning, correction procédure, RH, administratif…).
Si tu es en « compagnie », tu seras 98% au bureau!

Sous off tu seras sur le terrain, et tu pourras apprendre la base du métier.
A titre perso je suis SOG, j’envisage de passer plus tard le concours officier semi direct, une fois que j’aurais envie de voir « autre chose ». Avec cette chance d’être passé par la case sous off et donc une certaine expérience du métier qu’un officier demande à ses subordonnés.

Pour les 9 semaines c’est impondérable, on peut pas t’en empêcher! Au pire du pire s’il te reste des jours tu les poses l’année d’après.

Pour la solde, je suis sorti d’école en octobre 2023. Pendant l’école environ 1800€. Le mois après la sorti j’ai eu 3.800€ (avec prime « rideau » pour le déménagement notamment).
Élève gendarme en unité environ 2.000€. Et là monogalon 2.200€

6 « J'aime »