Candidature refusée pour un rappel à la loi?

Bonjour tout le monde!

Je me permets de poser ma question sur ce forum car je ne trouve pas de réponse sur internet.
J’ai déposer ma candidature hier, et une question me hante nuit et jour.
En effet, à l’âge de 17 ans (j’étais donc mineur au moment des faits), j’ai fais l’objet d’un rappel à la loi devant le délégué du procureur pour la conduite d’un cyclomoteur sous l’emprise de stupéfiant (je précise que j’étais consommateur très occasionnel). J’ai poser la question à la Gendarmerie Nationale sur Facebook, le gendarme qui m’a répondu m’a dit que cet antécédent ne me portera pas préjudice, comme un rappel à la loi est une alternative aux poursuites donc pas de casier. Est-ce réellement vrai?

Je vous remercie d’avance.

1 « J'aime »

Salut,.
En regardant ton profil tu as un BTS est puis tu es travailleur, c’est déjà très bien !
Tout le monde apprends de ces erreurs ! Je n’y trouve pas d’excuse mais il semble que tu que tu à évoluer entre temps !
Si cela peut te rassurer je cite : « Le rappel à la loi n’est pas mentionné dans le casier judiciaire dans la mesure où il ne s’agit pas d’une condamnation ».
Ne te fais pas trop de soucis, si cette Gendarme t’affirme qu’il n’y aura pas préjudice alors lance toi tante ta chance et prouves tes motivations ! Courage !! :slight_smile:

1 « J'aime »

Merci pour ta réponses qui me rassure grandement! Effectivement je suis réellement motivé, je ne me vois pas autre part que la gendarmerie. J’ai mon rendez-vous d’entretien et d’information le jeudi 17 juin, je crois en moi​:pray:

1 « J'aime »

Il n’y a pas que le casier judiciaire qui est regardé, il y a également le TAJ (entre autres) et ce problème va apparaître normalement

Après il y a beaucoup de facteurs qui rentrent en compte donc compliqué de donner une réponse

1 « J'aime »

Lors de ta visite médicale par la suite si tu arrives a passé les tests de sélection il vont te donner un questionnaire à répondre. Dedans ils vont te demander si tu as déjà consommé des produits stupéfiantes, ça peut te poser des problèmes cela…

1 « J'aime »

Inscrit au TAJ pour violence , pourtant ça n’a jamais poser problème car sans suite

Un ami pour vol à main arme sans suite aussi est en école

Donc je pense que pour toi un truc qui remonte déjà un petit peu si tu es bien honnête tu peux passer

Qui ne tente rien n’a rien

2 « J'aime »

@Walkyrie @paul94440 Étant donné que j’étais mineur au moment des faits, il n’y a t-il pas une probabilité que l’institution me laisse une chance? Des erreurs de jeunesse on en a probablement tous fait, je n’ai plus consommé depuis et je suis en mesure de le prouver lors des tests urinaires. J’ai quitté mes études supérieures pour tenté de rejoindre la gendarmerie… J’espère que les recruteurs me laisseront une chance et verront la détermination qui est en moi.

Je te remercie pour ta réponse qui me rassure « un peu plus ». Vos dossiers ont été classés sans suite, alors que pour ma part, le fait est un délit et j’ai eu un rappel à la loi. Il n’y a t-il pas une différence ?

Une différence oui , mais dans les deux cas pas de casier et affaire dans le TAJ malgré tout

Le fait d’être mineur joue évidemment en ta faveur, mais si les faits ont été commis lorsque tu avais 17 ans et que tu as aujourd’hui 18 ans il est difficile de considérer ca comme une erreur de jeunesse

En théorie les faits ayant entraîné un classement sans suite ne sont pas pris en compte, c’est pour cela que RemiL et son ami ont pu entrer en école. Il faut juste s’assurer que le TAJ ait bien été mis à jour avec la mention correspondante

Sinon les durées de conservation des faits commis en tant que mineur sont réduites, tout dépend de ton âge

J’admets qu’il est difficile de considérer ca comme une erreur de jeunesse étant donner que les faits ce sont déroulés il y a un an, mais j’ai beaucoup appris de mes erreurs et beaucoup mûri entre temps grâce au fait d’être entré dans le monde professionnel. Étant à l’époque mineur, je n’avais pas vraiment la notion des risques que j’encourais. J’en ferai de toute façon part à mon référent recrutement lors de mon entretien puis je verrai bien…

Je reviens vers tout le monde pour vous dire que entre deux bah le procureur a bel et bien accepté ma demande d’effacement du TAJ dans son intégralité malgré que ça ne me serve plus tellement ayant changé de branche (poursuite d’étude au lycée militaire de st cyr) et bien tentait de faire la demande

1 « J'aime »

Je me permets également de revenir pour vous donner des nouvelles. J’ai effectué une demande de suppression du TAJ auprès du procureur il y a un peu plus d’un mois. Une réponse m’a été adressée par courrier hier : les mentions me concernant seront effacées.
Merci à tous d’avoir contribué à ce sujet

1 « J'aime »

Salut à toi ! ou peut-on faire la demande d’effacement ?

Salut! Pour effectuer la demande de suppression du TAJ, tu dois adresser une lettre recommandée au procureur qui était chargé de ton affaire. Tu dois également joindre dans la lettre une photocopie de ta carte d’identité recto-verso. Je te conseille de te renseigner un peu plus car certains éléments sont à prendre en compte pour l’effacement du TAJ.

Là ça devient un peu plus embetant si un mec avec un antécédent pour vol à main armée arrive à entrer dans l’institution :face_with_raised_eyebrow:

3 « J'aime »

Demande de rectification ou suppression

Vous pouvez aussi adresser votre demande au procureur de la République de la juridiction où vous avez été jugé ou au magistrat en charge du Taj.

Vous pouvez demander que vos données soient rectifiées, effacées ou qu’une mention soit ajoutée pour les rendre inaccessibles lors d’une enquête administrative.

Votre demande doit être envoyée par courrier RAR.

Vous pouvez faire la demande d’effacement ou d’ajout de mention dès qu’ il y a eu une décision devenue définitive de relaxe, d’acquittement, de condamnation avec dispense de peine ou dispense de mention au casier judiciaire, de non-lieu ou de classement sans suite.

Dans les autres cas, vous pouvez faire la demande uniquement lorsqu’il n’y a plus de mention pénale dans le bulletin n° 2 de votre casier judiciaire.

S’il s’agit d’effacer ou de rectifier des données inexactes ou incomplètes, vous pouvez faire la demande à tout moment.

Source : Service Public

1 « J'aime »

Hello,
Je rebondi sur 2 points, le recruteur te passera au fichier en arrivant normalement lorsqu’il te prendra du moins on nous a apprit à check chaque personne que l’on prend en charge au fichier.
C’était le premier point.

Le deuxième, il y a des enquêtes de moralité oui « des » car il y en a plusieurs ou du moins une tout au long de ton processus de recrutement, « une » avant ta VMI, et une après celle-ci qui t’es notifiée dans ta convocation à l’école.

Ça permet de faire le tri parmi ceux qui se sont fait connaître entre temps, car il y a plusieurs mois entre la VMI et l’incorpo.

Bonne chance !

1 « J'aime »

Hello,
J’ai déjà eu l’entretien et ça s’est bien passé, j’ai mes tests le 26 août.

Quant à l’enquête de moralité, j’étais déjà au courant. Mais je me pose tout de même une question : comme mon TAJ a été effacé récemment, le verront-ils quand même? Car une enquête est également menée auprès des brigades aux alentours de ma commune je crois

Je ne pense pas que ce soit vraiment efficacé du Taj, mais plutôt que les infos ne sont plus visibles sur une requête administrative du taj, et que ça ressort quand même en requête judiciaire.
Donc est ce que, même si c’est de l’ordre de l’administratif, il peuvent, dans le cadre du enquête de moralité d’incorporation, faire la recherche en judiciaire ? (Ce qui me semblerait logique)
Donc à voir.