RETEX Formation GAV APJA, des tests jusqu'à l'unité

Bonjour tout le monde !
Après de nombreuses heures passées sur G comme gendarme à lire différents sujet, et surtout des RETEX, j’ai finalement décidé d’écrire le mien, pour vous partager le déroulé de mon parcours, depuis mes premiers tests jusqu’à aujourd’hui, la brigade. ( Désolé d’avance, ce RETEX risque d’être un peu long :sweat_smile: )

Tout a commencé en 2020, j’avais 17ans. Après avoir déposé ma candidature, j’ai été convoqué pour passer mon premier entretien, qui s’est fait par téléphone ( Covid oblige ). Tout s’est bien passé, le gendarme au téléphone était vraiment sympa, et l’entretien a duré plus ou moins 30min. 2 semaines plus tard, le 26 Juin je devais me présenter à la gendarmerie de Montpellier, pour y passer mes tests écrits. Honnêtement ça n’a pas été très compliqué, il faut juste prendre son temps pour ne pas faire d’erreur bête, et bien réviser sa culture générale avant le jour J.

Suite à ça, il y a eu 4 mois d’attente, qui furent vraiment interminables. Finalement, le 28 Octobre 2020, j’ai enfin reçu ce mail tant attendu, où il était écrit que j’avais réussi mes tests, et que ma candidature se poursuivait. À partir de ce moment là, j’ai eu l’impression que tout s’est accélèré.
Le 19 Novembre, j’ai reçu ma convocation pour ma visite médicale. J’avais rendez-vous le 5 Janvier, à l’antenne médicale de Perpignan, et visiblement aucun entretien avec le psychologue de prévu.
Le jour de ma VM, j’étais assez stressé, mais tout s’est bien passé. J’ai eu le droit à une prise de taille et de poids, un test auditif ( ils nous placent dans une petite salle insonorisée, avec un casque et une manette, le but étant juste d’appuyer au moment où on entend les sons dans le casque ), un test visuel ( lire les lettres de plus en plus petites, puis un test d’Ishara pour le daltonisme ), un électro-cardiogramme et enfin le fameux pipi dans le gobelet.
Je suis ensuite passé devant un médecin, qui m’a posé pas mal de questions sur moi, mes proches, si j’avais des antécédents médicaux, etc… Par contre je n’ai pas eu le droit à la palpation :rofl:
Au final, j’ai été déclaré apte pour la suite, gros soulagement.

On en arrive maintenant à la partie que j’attendais le plus, l’école ! Le 27 Janvier, je reçois la convocation tant attendue. J’allais incorporer l’école de gendarmerie de Montluçon, à la 5ème compagnie d’instruction, pour une formation de 3 mois le 29 Mars 2021 ! Arrive ensuite le livret de l’école, les mails à envoyer pour renseigner les tailles pour le paquetage, et forcément les courses à faire ( Pensez à prendre une bonne dose de sous-vêtements, chaussettes et t-shirt kaki, surtout si vous incorporez pendant l’été, vous en aurez besoin ).
Bref, le temps passe, je finis mes valises, je part de chez moi et on arrive au 28 Mars, la veille de l’incorporation. On devais tous arriver pour cette date là. C’est à partir de ce moment là qu’on est vraiment rentré dans le vif du sujet.

La première après midi, c’était donc l’arrivée. Nous étions environ 120 je crois. Moment très long, surtout si vous arrivez dans les derniers, vous serez obligés de patienter. Donc prise de température, on rempli à nouveau quelques papiers, puis on nous attribue nos chambres. À Montluçon, ce sont des modules, qui comporte chacun 2 chambres, avec 2 ou 3 lits. En gros on se retrouve à 5 ou 6 dans le même module. C’est sympa, et on fait rapidement connaissance avec nos nouveaux colocs. Je n’ai pas précisé, mais on se trouve dans des bâtiments de 3 étages ( 2 pour les hommes, et 1 pour les femmes ).
Beaucoup d’attente pour cette première après-midi, puis le soir nos nouveaux cadres nous ont placés en 3 pelotons de GAV APJA, et un peloton de GAV EP, qui eux faisaient seulement 2 semaines de formation.
Pour moi, les 2 semaines qui ont suivies ont étés vraiment les plus longues. Beaucoup de papiers à remplir, on apprend la marche au pas et l’ordre serré ( accrochez vous car vous allez rester debout pas mal d’heures par jour ), puis la visite médicale, l’habillement … S’ajoute aussi à ça les nombreux amphi que vous allez faire, pour que tous les cadres se présentent à vous, et vous présentent l’école, le déroulé de la formation, etc… C’est pendant ces 2 premières semaines qu’il y a le plus de démissions. Dans notre compagnie, il y en a eu une vingtaine, voire un peu plus, ce qui est déjà énorme. Un peloton a du être dissous et répartit dans les 2 autres à cause du nombre important d’abandons.
Bref, les 2 semaines sont passées, et nous sommes officiellement EGAV suite à la signature de notre contrat. Les tests de sport arrivent vite, puis les cours commencent à s’enchaîner, et c’est à ce moment là que la formation devient intéressante. Des liens se créent entre les élèves, et forcément certains vont lier plus de liens avec d’autres, par exemple entre coloc de chambre ou entre peloton…
Nos cadres étaient super, mais on a quand même bien ramassé de temps en temps. Je ne vais pas tout vous dévoiler sinon ce n’est pas drôle, je vous laisserai découvrir tout ça en école :wink:
On a aussi eu le droit à quelques activités « ludiques », pour la rondache par exemple.

Concernant les weekends, nous ommes restés bloqués pendant 5 semaines, puis nous avons eu tous les weekends suivants de libre, sauf si nous étions punis.
Pour ce qui est des horaires, on se levait généralement entre 5h et 6h, pour ensuite aller au petit déjeuner, puis on rentrais faire nos TIG ( nettoyage des piaules et des communs ), puis rassemblement un peu avant 8h pour partir en cours. On avait une pause entre 12 et 14h, de temps en temps le timing était un peu plus court pour manger, mais dans ces cas là il ne faut pas trainer ! Puis retour en cours, jusqu’à 18h, repas, puis temps libre… ou pas, en fonction des cadres, et enfin étude de 20h à 22h, pour une extinction des feux à 22h30. Vous l’avez compris, les journées passent vraiment vite, et on est bien content d’aller se coucher le soir… sauf quand on se réveille dans la nuit ! :rofl:
Pour le mess à Montluçon, il me semble que c’est le meilleur des écoles, et on y mange vraiment bien, si jamais certains se posent la question !
Bon, la formation continue, on arrive aux examens finaux ( J’ai oublié de préciser qu’il y a un premier QCM noté en début de formation ). ces examens regroupent la pratique, la théorie et le sport, les fameux CCPM. Pas mal de stress pendant cette période d’exams, et on est bien content quand la semaine est terminée, on à un poids en moins sur le dos.
Et là, dans la foulée, on a la marche du calot. Une dizaine de kilomètres pour nous comme on avait un peu de retard, ce n’est pas très long mais rassurez vous, on ne fait pas que marcher ! S’en suit la cérémonie de remise des calots, et là on se sent différents, on est plus fier de marcher dans l’école !
C’est à partir de ce moment là que tout s’accélère. Les résultats tombent, la note d’aptitude aussi ( coeff 20, aïe ), le classement arrive peu de temps après, et il est annoncé oralement en amphi, c’était sympa.
Puis arrive la prestation de serment, et enfin le choix des places. Quelques amphi blancs, puis l’amphi réel. C’est à ce moment là qu’on va choisir par où va commencer notre carrière ! Sans surprise le jour J il y a des changements de choix et quelques embrouilles, mais bon comme on dit, « c’est le jeu ma pauvre Lucette ». Personnellement, j’ai eu la chance d’obtenir une place en Gironde.
Vous devrez ensuite attendre votre ordre de mutation, pour entrer en contact avec votre future unité. L’attente peut être plus ou moins longue en fonction des affectations.

Enfin, nous arrivons au 26 Juin, le jour de ma sortie de promotion. La cérémonie devant toute l’école, le chant, la remise des écussons région de nos futures affectations, et puis beaucoup d’émotions, on l’a fait ! Au final, nous n’étions plus que 53 GAV, sur les 120 du début !
Un dernier nettoyage du bâtiment, quelques disours, un haka et c’était déjà le moment de se quitter.
Et là c’est compliqué, on est heureux de partir, mais on se rend compte qu’on se sépare des personnes avec qui on a passé 3 mois, et forcément les larmes ont coulées pour la grande majorité !
Un moment vraiment émouvant, qu’on est pas prêt d’oublier.

Voilà, en ce moment je suis à Castillon la Bataille, uen BP bien sympa, avec une très bonne ambiance, et pas mal de travail. Et non, le GAV ne fait pas que le café ! A partir du moment où vous vous investissez vous verrez que vous vous épanouirez vraiment bien !

Encore désolé pour ce RETEX un peu long, j’ai essayé de détailler le plus de choses, mais j’ai certainement oublié des éléments, donc si vous avez des questions n’hésitez pas, je vous répondrais avec plaisir !

La bise !

35 « J'aime »

Merci à toi pour ce retex
Et notamment la partie école qui m’intéresse fortement puisque je rentre à Montluçon fin septembre ! C’est vraiment cool de pouvoir savoir un peu comment tout se passe ^^
Merci beaucoup

4 « J'aime »

Vraiment très intéressant, et très bien raconté. Merci !

3 « J'aime »

Super retex !
A la sortie d’école vous avez fait un haka ?! :sweat_smile:

Moi aussi je rentre le 19 septembre et j’ai super hâte ! Merci pour ce petit avant goût :grin:

1 « J'aime »

Oui, on avait un Tahitien dans notre compagnie, et il a décidé de nous apprendre vite fait un petit Haka, mais on l’a fait entre nous sur la place du rapport

2 « J'aime »

Moi aussi Montluçon, 1ère compagnie, s’adapter c’est vaincre :+1:t2:

1 « J'aime »

On est dans la même compagnie andouille :joy::joy::joy:

2 « J'aime »

Super Retex !

Salutation Alexeuuuhh,
Je te remercie pour ton retex complet de qualité ça m’a beaucoup intéressé ^^

1 « J'aime »

Merci pour ton RETEX, super !

1 « J'aime »

Eh bah ça c’est du retex ! Je le met dans mes favoris :grinning_face_with_smiling_eyes:

Merci pour le partage !

1 « J'aime »

Bonjour à toutes et à tous,

Je suis actuellement en école GAV depuis 2 mois et deux semaines. Plusieurs camarades et moi même n’ont pas pu passer leurs examens pratiques pour des raisons sanitaires car on s’est retrouver en isolement. La proclamation des résultats étant dans quelques jours et n’ayant aucune information de la part de nos cadres concernant un éventuel rattrapage des examens pratiques, ou de la suite des événements quant à nos situations, je voudrais savoir si parmi vous c’est arrivé à certains et quels en ont été les aboutissants. Je précise que j’ai passé les CC1 et 2, ainsi que toutes les épreuves sportives.

Merci à vous,
Cordialement,